un défaut souvent constaté ...

Une tendance à SOUS EXPOSER et une gestion des contre-jour assez aléatoire. Mais quand on le sait ...

avec le temps et de la pratique une première approche de la macro-photographie...

QUE BOILEAU ME TAMPONNE....

Et en remettant 100 fois le STYLUS sur l'ouvrage du panoramique voilà ce que j'ai fait : c'est un poil mieux mais pas encore ça au niveau des raccords de lumière..

mode d'emploi ...

papier et internet ne sont pas forcément en doublon quand on trouve quelques trucs sur les forums...

Mais que c'est compliqué, car bien évidemment, en informatique plusieurs chemins sont possibles et les fonctions du STYLUS 1 très très nombreuses. Au delà de l'automatisme que je souhaite tester dans toutes les situations possibles ( par fainéantise et pour m'opposer au snobisme qui veut que l'automatisme ne vaut pas le manuel !!).
Pour les situations particulières, particulièrement, la macro-photographie et les vues rapides d'animaux je tâtonne...

PREMIERES IMPRESSIONS

Bien évidemment lorsqu'on cherche moins de poids et d'encombrement qu'avec un reflex et tous ces objectifs on ne peut être que comblé.

Qu'il soit classé tantôt bridge, tantôt compact expert tout le monde s'en fout ...

qu'il soit excellement placé en termes de rapport qualité/prix n'est pas négligeable mais pas déterminant -du moins pour moi-

Mais après ?

le viseur électronique

La tâche était lourde. Ancien Minoltiste passé successivement de l'ALPHA  au 550 et adepte de la visée à l'oeil plutot qu'à bout de bras j'étais donc exigeant.
Ayant eu la grande chance de tester à la FNAC ( si si !!) un viseur electronique sur un concurrent je fus décu par la déformation et la latence.
En 2 ans les progrès furent importants.
Aujourd'hui un viseur comme celui là possède 1.44 millions de points : il paraît que c'est pas mal.
Pour ma part , étant prêt à faire des concessions, j'en accepte bien l'usage et le côté précis et automatique ( ou manuel avec la petite touche en exergue de la photo )  en bascule écran/viseur. C'est étonnamment clair sans distorsion.

SOURCE PHOTO : Amazon

écran orientable

Très bel écran au ratio 3/2 de 7.5 cm de diagonale avec près  d'un million et demi de points. Les esprits chagrins regrettent le manque de mobilité à droite et à gauche dudit écran.

J'ai goûté à l'écran déporté il y a plus de 15 ans avec mon CANON G2 ; C'était nouveau et intéressant mais ça faisait peur quand ça dépassait. Aujourd'hui l'appareil est HS la nappe charnière ayant lâché. Mon ALPHA 550 avait le même type d'écran avec un peu plus d'envergure. Donc j'apprécie grandement car c'était un élément déterminant de mon choix.
Nouveau pour moi : il est tactile et j'en découvre les possibilités.

SOURCE PHOTO : lesnumériques.com

le zoom

Equivalent 28/300 (aux normes 24X36) et à ouverture constante de 2.8 c'est un bel exploit de la par d'OLYMPUS.

 

Pour ma part c'est appréciable, pas encombrant et toujours prêt à photographier. L'ouverture constante est pratique et évite les calculs en manuel.

 

SOURCE PHOTO : lesnumériques.com

autres avantages

Etonnant : tout de suite prêt !!

 

à glisser presque dans une poche !!

 

automatismes débrayables ( mise au point particulièrement )

 

 

 

 

à peaufiner pour ma part :

La ou les personnalisations ; J'ai pas tout compris et à quoi celà peut-il servir !

 

Branchement HDMI et la commande la TV qui dirige le STYLUS....ça ne marche pas chez moi, à suivre ??

 

les 500 autres types de réglage..

 

La MACRO avec un tel capteur quid de la profondeur de champ ? pas satisfaisant je continue mes essais.