LES CONSEILS D'UN ANCIEN

Bon ! je me décide. Voilà des années que je me promène sur des sites pour voir des photos souvent consternantes : mauvaise qualité, cadrages pires, composition inexistante...

Alors j'ai décidé, à l'aide d'exemples expliqués, de vous donner quelques conseils et ceci pour plusieurs raisons :

- j'ai plus de  100 000 photos au compteur, sans que la quantité sous entende   la qualité, mais peut la supposer hélas très rarement.

- je sais faire la part de l'affectif et de la bonne photo

- je suis un "ancien" et j'en profite.

et sachez que sur les 100 000 j'en trouve à peine une cinquantaine de réussies.

n'oubliez pas que vous faîtes des photographies pour vous , pas pour un concours, ou un quelconque signe de reconnaissance. Si ça vient avec ...tant mieux.

Dernier conseil : achetez en brocante ou sur http://mauvaises-lectures.jimdo.com un livre sur la photographie au bon vieux temps de l'argentique. Car, jusqu'à preuve du contraire le bon cadrage, la bonne lumière, la composition parfaite ça n'a pas changé depuis l'invention de la photographie et la première photographie à St Loup de Varenne en Saône et Loire.

Enfin pour tous les "champions"  ou autres "pisse-froid" des forums les photos présentées ici sont fortement empreintes de partialité , voire d'affectif. La critique sera alors facile. Mais les exemples donnés dans les forums déclenchent - en dehors de tout affectif - rarement des passions.

Allez c'est parti !

SUJET : LA PROFONDEUR DE CHAMP

Ici une vue banale de la Baie de Txingudi ( prononcer tchingudi, ça n'aide pas mais ça fait Basque !! ) à Hendaye soleil couchant éclairant le village de Béhobie, en Espagne plein Est.

Vous remarquez que les feuilles de premier plan sont NETTES et le village est FLOU.

photo prise en AUTOMATIQUE avec un APN SONY ALPHA 550 ( mais qu'importe !!)

ici , du Même endroit, à la même heure, le VILLAGE est net et les feuilles sont FLOUES ??? mais qu'est-il arrivé et que fait la police ?

même mode opératoire, même matériel, même réglage.

la première : FEUILLES NETTES FOND FLOU

l'ouverture du diaphragme est maximale et la PROFONDEUR de champ limitée au bouquet de feuilles. L'ouverture est de 5.6, elle peut être obtenue de plusieurs façons :

- automatique et mise au point sur la feuille : laisser faire l'automatisme

- priorité à l'ouverture ( A comme aperture sur les APN ) et choisir , au moins 5.6

on peut, dans un viseur digne de ce nom, voir tout à fait cette profondeur de champ.

Vous comprenez mieux pourquoi certains portraits font "PRO" avec un fond flou : il faut alors OUVRIR au maximum le diaphragme et laisser l'automatisme déterminer la vitesse.

Et puis un fond flou c'est quand même mieux que la Tour Eiffel dans le dos de Tata Jacqueline, parce qu'on ne voit que la tour Eiffel et pas Tata... ( des fois ça vaut peut-être mieux !!)

la deuxième : le village NET et les feuilles FLOUES.

c'est alors l'inverse et seul un petit diaphragme ( ici 16 ) vous donnera une grande profondeur de champ ( une grande zone de netteté !!) sans toutefois arriver ( problème d'optique) à avoir à la fois les feuilles et le paysage Nets.

ici le flou des feuilles met bien en valeur le village.

Ici la fameuse photographie improbable : avoir les feuilles nettes et le village également. C'est en bricolant avec PHOTOSHOP que j'obtiens ce résultat ( assez médiocre pour la finition ). Faut-il apprécier d'avoir à la fois tout net ?

Nota : les petits appareils argentiques bon marché de "dans le temps" étaient réglés sur l'Hyperfocale, ce qui permettait d'avoir un premier plan - très éloigné - et le fond net : pas bête les Anciens !

Renota : il existait un table de profondeur de champ sur tous les appareils argentiques dignes de ce nom, table disparue à jamais. Les Anciens avaient encore raison.

Donc on se résume :

- premier plan flou et arrière plan net : GROSSE OUVERTURE DE DIAPHRAGME

- Grande profondeur de champ ( ou grande zone de netteté ) : PETIT DIAPHRAGME

sur les APN la position PORTRAIT se situe dans la GROSSE ouverture et la position PAYSAGE dans la PETITE OUVERTURE.

SUJET : LE CADRAGE

Ici pas de baratin, des dessins. Vous trouverez sur Internet une foule de conseils. Voici les principaux.

LA REGLE DES TIERS où l'on partage l'image en 3 dans le sens de la longueur et de la largeur. L'intersection des droites donne les points forts où le regard se pose

LES LIGNES CONDUCTRICES DU REGARD comme les diagonales, les perspectives....

               

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

ici la fenêtre a beaucoup aidé pour le cadrage. On retrouve les visages sur les points d'intérêt.

la diagonale est ici - en inversant la photo avec un logiciel idoine - méa culpa - ! - dynamique du bas vers le haut !

cette remarquable ( !! si si ce n'est pas moi qui le dit ) photographie réunit un premier plan - le piéton - et la dynamique de la perspective où le regard va jusqu'au bout du pont.

DEUXIEME SUJET : LE CIEL, LA TERRE OU LA MER

devant un paysage on est, un peu, dans le doute. Que photographier ?

- qu'y a-t-il de PLUS intéressant ?

- si c'est le CIEL et ses nuages donnez la préférence au haut de la photo genre 2/3

- si c'est la terre faire pareil dans l'autre sens

- donner un premier plan pour avoir de la profondeur

CE QU'IL NE FAUT PAS FAIRE :

- partager 50/50 ( sauf rares exceptions et effets spéciaux)

Ne pas hésiter à se mettre à plat ventre, à moins de disposer d'un viseur d'angle ou d'un écran orientable ! le ciel était, dans ce cas, beaucoup plus intéressant que le gazon de cette résidence en Isère.

une pose assez facile à vitesse lente mais avec un pied OBLIGATOIRE. Les arbres donnent ici, au ciel, de l'animation et de la profondeur.

TROISIEME SUJET : UN PREMIER PLAN SVP !!

Là aussi tout le monde est d'accord , mais peu y pensent : pour donner de la profondeur ( en fait guider le regard vers...et donner de l'importance au sujet principal ) il faut un premier plan.

Peu nombreuses sont les situations où il faut se mettre de telle façon que cedit premier plan soit aussi net que le reste, donc rester en AUTO est suffisant.

la cloche de premier plan c'est le premier point d'appui du regard qui va, ensuite, suivre la perspective de la rambarde. Sans la cloche on aurait une photo "plate". Pour les puristes j'aurais pu "éclairer" d'un coup de flash cette cloche, mais personne n'est parfait !

ici c'est plus qu'un premier plan. Mais le dessin harmonieux fait bien ressortir le temple derrière.( oui, bon un peu sous ex !! )